Josiane : l’agave made in Marseille

A 10 000 km prĂšs, elle se serait appelĂ©e Tequila ou Mezcal ! Josiane est en effet un distillat d’agaves qui Ă  dĂ©faut d’avoir Ă©tĂ© produit du cĂŽtĂ© de Jalisco ou Oaxaca au Mexique, nous vient de Marseille !

DerriĂšre ce projet assez dingue : l’agence REVEEAL et l’Atelier du Bouilleur qui, ensemble, ont fait naĂźtre en 2018/2019 cette eau de vie assez inĂ©dite en France (Ă  ma connaissance, seule Distillerie de Paris s’est aventurĂ© dedans Ă  partir de 2015, mais en partant du sirop d’agave et non des piñas directement).

💡 Si vous n’ĂȘtes pas encore abonnĂ©(e) Ă  ma newsletter et souhaitez recevoir ces actualitĂ©s en avant-premiĂšre : RDV ICI 💌

L’histoire

InformĂ©s de l’arrachage des Agaves americana prĂ©sentes sur les Ăźles du Frioul, les futurs crĂ©ateurs de Josiane y ont vu l’opportunitĂ© de valoriser un dĂ©chet alors vouĂ© au compostage. Ils ont alors dĂ©cidĂ© de les rĂ©cupĂ©rer et avec l’aide de Martial Berthaud (l’Atelier du Bouilleur), les ont transformĂ©es en ce spiritueux semblable au mezcal dont le succĂšs grandissant n’est plus Ă  prouver, comme j’ai pu en faire Ă©tat Ă  plusieurs reprises dans ma newsletter Distil.News (e.g. ici et lĂ ).

Production

Pour ceux qui s’intĂ©ressent comme moi Ă  l’aspect plus pratique de cette production, Justine Batteux (REVEEAL) a acceptĂ© de rĂ©pondre Ă  quelques unes de mes questions, en toute transparence.

Voici les infos complĂ©mentaires que j’ai ainsi pur rĂ©cupĂ©rer :

  • Pour la campagne 2020, 1,5 tonnes de cƓurs d’agaves ont Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©es
  • Les agaves avaient Ă©tĂ© cuites dans un four en pierre tricentenaire lors d’un premier essai en 2019, mais compte tenu du rendement limitĂ©, le lot 2020 a vu sa cuisson rĂ©alisĂ©e dans un sauna, durant 7 jours consĂ©cutifs
  • Le jus et les fibres n’ont pas Ă©tĂ© sĂ©parĂ©es. Les piñas cuites ont Ă©tĂ© broyĂ©es puis pressĂ©es
  • Le tout a ensuite reposĂ© dans un palox au soleil pendant 1 Ă  2 mois (en fonction de la tempĂ©rature)
  • La fermentation a durĂ© 1 mois (entre juillet et aoĂ»t 2020)
  • La distillation s’est ensuite faite sur deux alambics artisanaux, le tout durant 3 jours avec 2 repasses
  • Le distillat obtenu a ensuite reposĂ© jusqu’en novembre 2020
  • Une partie a Ă©tĂ© embouteillĂ©e et une autre repose en fĂ»t

Résultat final à date : 100 bouteilles toutes sérigraphiées et gravées à la main ! Un sacré boulot donc, qui ne galvaude clairement pas son étiquette « artisanale ». Chapeau !

Enfin, sachez que l’upcycling ne s’est pas arrĂȘtĂ© lĂ . J’ai ouĂŻ-dire que les piñas utilisĂ©es pour produire Josiane ont apparemment aussi Ă©tĂ© rĂ©utilisĂ©es et macĂ©rĂ©es dans du vin rouge afin de produire un autre produit : Viviane. Mais ça, c’est une autre histoire
 😉

Viviane par REVEEAL x L’Atelier du Bouilleur