Quelles alternatives aux pailles plastiques ? Les pailles en noyaux d’avocat !

RIP les pailles en plastiques à usage unique. Et vive Organics We Are !

Depuis ce mois de janvier, plus possible d’acheter ces vilaines tiges en plastique en France et, de manière étendue, ce sera aussi le cas dans l’ensemble de l’UE d’ici juillet 2021 au plus tard.

Est-ce à dire que boire à la paille fait définitivement parti du passé ? So 2020 tout ça ? Ou existe-t-il des alternatives à la fois viables, qualitatives et surtout eco-friendly ?

C’est le pari de Stéphane Grencho Da Ines, ancien bartender passé par Londres (au Coq d’Argent), qui a fondé Organics We Are en novembre 2019, par le biais duquel il propose des solutions originales telles que :

  • Des pailles en noyaux d’avocat du Mexique
  • Des pailles en canne à sucre de Taïwan
  • Des pailles en bambou réutilisables et personnalisables

Et tout une gamme de produits divers (couverts et verres en bambou par exemples) en provenance du Vietnam.

La paille en avocat est particulièrement intrigante et fascinante par son efficacité. En effet, fabriquée à partir du noyau, une source renouvelable et durable, elle est à la fois intégralement jetable et biodégradable, et aussi efficace pour les boissons froides que pour les boissons chaudes. Bref, elle ne se plie pas, ne se dissout pas et, surtout, ne pollue pas !

Habitant moi-même au bord de l’océan, j’ai toujours eu connaissance du fléau que les pailles en plastique représentent pour nos plages et océans. Ayant pu servir un nombre incalculable de cocktails avec ce type de pailles, j’ai voulu devenir un acteur majeur du changement et proposer des alternatives qualitatives, et surtout saines pour notre planète.

D’abord seul à développer le projet durant ses 8 premiers mois, Stéphane a ensuite été rejoint par deux associés en août 2020 dernier : Anaïs Gourdeau (Manager au FRED by Fiskebar au Ritz-Carlton de Genève) et André Hami (Bartender au Mandarin Oriental Geneva)

Initialement je ne proposais que des pailles, puis j’ai très vite compris que ce serait compliqué de ne proposer que ce type de produits. Et que je pouvais faire encore plus en proposant une gamme plus complète. J’ai donc décidé d’élargir ma gamme de produits afin de proposer également des verres en bambou et en bois de cocotier, des bols en coco, ainsi que des couverts.

Il vend ainsi tout cela aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, notamment par le biais de son site organicsweare.com

Pour aller plus loin encore, l’entrepreneur tisse également des partenariats avec des marques qui partagent ces valeurs, tels que par exemple la distillerie Arbikie, laquelle a notamment sorti un gin et une vodka dont le bilan carbone est tout simplement négatif.

Il est, plus récemment encore, à l’initiative d’une compétition de mixologie, pour laquelle il s’est associé avec le rhum dominicain Ron Barceló, à l’occasion du lancement d’Organic, le premier rhum bio de République dominicaine, ainsi que Ice Cube Co (super boîte de clear ice dont je vous parlerai bientôt) et The Flavour Blaster.

Pour plus d’infos et participer (jusqu’au 12 mars 2021), ça se passe ici.


Enfin, si vous cherchez plus de détails sur l’interdiction des pailles en plastiques et la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, Stéphane m’a également transmis les différentes directives officielles :

Votre veille spiritueux en 5 minutes par semaine !

🍹 Cet article vous a plu ? Pour vous tenir au plus près de l’actualité cocktails, bars et spiritueux, inscrivez-vous à ma newsletter Distil.News !

💌 C’est totalement gratuit, il suffit d’enregistrer votre adresse e-mail dans le formulaire ci-dessous.

Pas de spam, promis, je déteste ça aussi. Votre e-mail servira exclusivement à l’envoi de votre newsletter hebdomadaire par DistilNews.